Skip to content

Politique du parti Pour l’Indépendance du Québec concernant l’écriture inclusive

Le parti Pour l’Indépendance du Québec a comme politique de rejeter l’écriture inclusive.

En effet, le parti concède l’utilisation du nom au féminin suivant un nom au masculin, comme dans ces exemples : «Québécoises et Québécois », « électrices et électeurs » etc,  mais juge que d’utiliser une écriture avec tous ces points médians comme « vous êtes invité.e.s toutes et tous à… » c’est  travestir littéralement la langue française. De plus, le parti juge que cela entrave grandement la lecture et la compréhension d’un texte. C’est la raison pour laquelle il l’utilise de façon marginale et favorise l’utilisation de mots épicènes.

Aussi, au Québec, les principaux partis politiques utilisent minimalement cette façon d’écrire. Bien sûr  notre parti laisse les individus libres d’écrire de la façon qu’ils jugent souhaitable. Le parti considère que le point de vue du féminisme ne constitue pas un argument pour défendre l’utilisation de l’écriture inclusive. Dans la langue française le genre neutre n’existe pas et les masculins et féminins ne sont que grammaticaux et non sexuels.

L’écriture inclusive ne contribue aucunement à l’avancée de l’égalité homme/femme. D’ailleurs, l’Académie française s’est prononcée sur le sujet de l’écriture inclusive. Voir le lien http://www.academie-francaise.fr/actualites/declaration-de-lacademie-francaise-sur-lecriture-dite-inclusive.

D’où la politique actuelle du parti Pour l’Indépendance du Québec sur la non-utilisation de l’écriture inclusive.