Skip to content

Communiqué 2019-09-19 – Le chef du Parti Pour l’Indépendance du Québec se présente comme candidat dans Beloeil-Chambly

Communiqué

Le chef du Parti Pour lIndépendance du Québec se présente comme candidat dans Beloeil-Chambly

Montréal, 19 septembre 2019

Monsieur Michel Blondin, chef fondateur du Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec, annonce qu’il est candidat dans la circonscription de Beloeil-Chambly dans l’actuelle campagne électorale. Ce qui signifie qu’il aura parmi ses adversaires le chef du Bloc québécois.

Le chef du nouveau parti indépendantiste lance un défi et demande un débat public sur l’indépendance à tous les candidats de la circonscription de Beloeil-Chambly qui se prétendent indépendantistes ou dont le programme promeut l’indépendance.

Le Canada anglais impose l’assimilation de l’unique majorité francophone en Amérique par des pouvoirs insidieux, inscrits au cœur de la constitution depuis plus de 150 ans. Il s’agit de pouvoirs exclusifs qui l’assujettissent, notam- ment : le pouvoir de nomination des juges dans les cours supérieures à celles du Québec; le pouvoir de prépondérance sur les lois provinciales; le pouvoir déclaratoire comme intérêt national; le pouvoir résiduaire comme tout nouveau champ de compétence; le pouvoir d’urgence notamment sur les mesures de guerre; le pouvoir de réserve sur la sanction royale; le pouvoir de désaveu; le pouvoir de dépenser fondé sur le consentement servile des tribunaux.

Conséquemment, le Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec a élaboré un cadre d’intervention qui souhaite mettre un terme à cette ritournelle ancestrale qui consiste à tenter de négocier ad nauseam un accord qui satisferait le peuple québécois. Il faut réaliser que ces négociations n’aboutiront pas et n’aboutiront jamais en faveur des Québécois.

Pour reprendre son élan perdu il y a 260 ans, le Québec doit se débarrasser de la constitution des autres en faisant l’indépendance. Dans ce contexte, développer les intérêts du Québec dans le Canada en même temps que de promouvoir la rupture constitutionnelle du Québec dans ce Canada devient contradictoire et contre-productif.

– 30 –

Souce : Parti Pour l’Indépendance du Québec