COMMUNIQUÉ  – L’INDÉPENDANCE, C’EST NOUS!
 
Montréal, le 13 septembre 2019
 
M. Michel Blondin, chef fondateur du Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec, vient de faire son lancement officiel ce 13 septembre 2019 à l’Espace du Parc La Fontaine à Montréal.
Il a mentionné dès le départ que cette date rappelle le triste événement, dont c’est le 260e anniversaire aujourd’hui même, la bataille des Plaines d’Abraham.
 
Conséquence directe de cette triste date, le chef fondateur et tous les membres de son parti, sont mobilisés et déterminés à mettre fin à cette symbolique de la défaite et de rassembler tous les indépendantistes dans un seul et véritable parti qui n’a qu’un seul et véritable but : l’indépendance du Québec.
 
Le ROC impose l’assimilation de l’unique majorité en ces Amériques du Québec français par des pouvoirs insidieux inscrits au cœur de la constitution depuis plus de 150 ans. Il s’agit de pouvoirs exclusifs qui l’assujettissent, notamment : le pouvoir de nomination des juges dans les cours supérieures à celles du Québec; le pouvoir de prépondérance sur les lois provinciales; le pouvoir déclaratoire comme intérêt national; le pouvoir résiduaire comme tout nouveau champ de compétence; le pouvoir d’urgence notamment sur les mesures de guerre; le pouvoir de réserve sur la sanction royale; le pouvoir de désaveu; le pouvoir de dépenser fondé sur le consentement servile des tribunaux.
 
Conséquemment, le Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec donnera un coup de barre. Il a élaboré un cadre d’intervention avec les 4 éléments structurants à l’accession à l’indépendance du Québec, lesquels donnent l’acronyme TACT : le Territoire, les Actifs qu’il faut séparer, la Constitution et finalement les Traités.
 
Pour la première fois dans l’histoire moderne québécoise, ce parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec harmonisera les politiques, les programmes et les plateformes pour faire la promotion de l’indépendance à tous les paliers de gouvernement.
 
Dès la prise du pouvoir, ce parti s’engage non seulement à gouverner l’État mais à procéder à l’accession du Québec à son statut de pays.
 
En premier, le chef du Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec fait appel à la dignité, au vote des électeurs indépendantistes.
 
En second, il invite les électeurs québécois à prendre conscience de la nécessaire rupture de croyance et de faire preuve de réalisme sur les véritables intentions du fédéralisme canadien et de faire le choix de venir avec nous, les futurs fondateurs du pays.
 
Troisièmement, le chef affirme que la patrie n’a besoin que d’un seul parti indépendantiste, et c’est nous!
 
Si la raison et la cohérence existent, alors la situation politique du Québec dans le ROC n’est ni l’une ni l’autre.
Il conclut que les indépendantistes, c’est nous, l’indépendance, c’est nous. Et nous, nous la ferons.
 
Préalablement à l’exposé du chef fondateur, le conseiller au programme du Parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec, M. Denis Monière, a mis en évidence les incohérences de rester dans le Canada et a fait appel aussi au rassemblement de tous les indépendantistes : l’indépendance, c’est nous!
 
– 30 –
 
Source: Parti Pour l’Indépendance du Québec