Skip to content

Communiqué 2019-06-17 – Le parti a dépassé sa phase critique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

 

Le parti a dépassé sa phase critique

Mont-Saint-Grégoire, le 17 juin 2019

Pour une fois que le nom d’un parti est clair et sans équivoque pour dire « ce qu’il veut faire », tous les indépendantistes auront maintenant un parti sur la scène fédérale, le parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec.

L’indépendantiste qui votait par défaut pour le Bloc Québécois a désormais un parti cohérent et déterminé à faire du Québec un pays. Un parti où porter  son vote  est une assurance que ce dernier servira à la cause indépendantiste.

En effet, le chef indépendantiste, Michel Blondin, a demandé à Élections Canada le 27 mai dernier d’ajuster le processus d’analyse de l’admissibilité du parti afin de valider le nom avant toute chose, le sachant sujet à interprétation contraignante suivant la loi électorale canadienne.

Le DG d’Élections Canada, dans sa lettre du 17 juin courant, a considéré, à la demande du chef indépendantiste, que « l’utilisation du mot “indépendance” tel que proposé ne posera pas obstacle à son admissibilité », même si l’article 387 de la loi exprime que le nom pour être admissible « soit ne comporte pas le mot « indépendant” ou un mot qui ressemble de si près à ce mot qu’il risque d’être confondu avec eux ».

Cette décision du DGE qui cadre avec le droit naturel d’un peuple de se prendre en main est la réussite attendue. Ce moment critique passé, ce nom, le parti POUR L’INDÉPENDANCE du Québec en assure maintenant toute l’étendue.

À la veille de la Fête nationale, il ne reste, pour qu’il soit admissible à Élections Canada, que la condition de vérifier si le parti a 250 membres en règle. Présentement il en a plus de 400, monsieur Blondin en veut 5000 d’ici la fin de la prochaine élection.

– 30 –

Source :     Michel Blondin